Discours de Bishar Hussein, Directeur général du UPU, à l’atelier de lancement sur la transformation numérique et la diversification des produits postaux, Côte d’Ivoire

Discours du représentant du UPU, de la part de Bishar Hussein Directeur général du UPU, à l’atelier de lancement sur la transformation numérique et la diversification des produits postaux, Côte d’Ivoire, Grand Bassam, le 11 février 2019

 

Monsieur le Directeur de Cabinet, Représentant du Ministre, de l’Economie Numérique et de la Poste,

Monsieur le Représentant du Maire de Grand Bassam ;

Monsieur le Représentant du Secrétaire général de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP), partenaire dans l’organisation du présent atelier ;

Monsieur le Représentant de la Commission de l’Union africaine ;

Monsieur le Représentant pour l’Afrique de l’Ouest de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT)

Monsieur le Secrétaire Exécutif de la Conférence des Postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO) ;

Monsieur le Président du Conseil d’administration de la Poste de Côte d’Ivoire,

Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux,

Madame la Secrétaire Générale de la Poste de Côte d’Ivoire

Distingués invités en vos rangs et grades respectifs,

Chers délégués,

Avant tout propos, je voudrais transmettre les sincères gratitudes de monsieur Bishar Hussein, Directeur général du Bureau international de l’Union postale universelle (UPU) à l’endroit de monsieur le Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste de la République de Côte d’Ivoire et à travers lui le gouvernement et le peuple de Côte d’Ivoire pour avoir accepté d’abriter le présent atelier qui s’ouvre ce matin à Grand Bassam, citée historique et patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mesdames et Messieurs

Comme vous le savez, le Congrès d’Istanbul en 2016 a adopté la stratégie postale mondiale pour le cycle 2017–2020, qui est la feuille de route des parties prenantes du secteur postal. Le Bureau international de l’UPU et l’Union panafricaine des postes, en étroite collaboration avec toutes les Unions restreintes du continent ainsi que les opérateurs désignés, ont décliné les programmes de ladite feuille de route en priorités régionales contenues dans le Plan de développement régional pour l’Afrique (PDR). Ce processus a permis d’identifier des programmes et projets régionaux dont celui sur la transformation numérique et la diversification des produits postaux que nous lançons ce matin après celui sur le Commerce électronique en 2017 à Nairobi et celui sur les services postaux de paiement en 2018 à Yaoundé.

Le but de ce projet est de fournir aux pays bénéficiaires, une assistance technique et un accompagnement afin de définir et mettre en œuvre des stratégies de transformations postales efficaces et faciliter l’accès aux outils nécessaires pour encourager les gouvernements à mobiliser les opérateurs postaux dans la mise en œuvre des stratégies nationales.

Ainsi, durant ce cycle 2017-2020, l'UPU mènera une série d'activités dans le cadre de ce projet de coopération au développement régional afin de renforcer la contribution des postes à l'inclusion numérique et de contribuer fortement à la réalisation des stratégies nationales d'économie numérique.

Le Bureau international félicite et encoure les entreprises postales qui, sans attendre ce projet, ont développé depuis une dizaine d’années de nouveaux services électroniques tels que des notifications par sms, des boîtes aux lettres numériques, le courrier électronique sécurisé, des services bancaires en ligne, de la finance digitale ainsi que des médias sociaux de plus en plus déployés sur Internet et les canaux d'accès mobiles  

Mesdames et Messieurs,

Avant de terminer mon propos, permettez-moi de remercier monsieur Paul Donohoe de l’UPU et monsieur Michel Gobet de la Poste Suisse qui ont accepté de faire le déplacement de Grand Bassam pour partager avec nous leurs riches expériences sur le sujet qui nous réunira pendant trois jours.

Mes remerciements vont ensuite à Monsieur Younouss Djibril, Secrétaire général de l’Union panafri­caine des postes, dont l’accompagnement sur les différents projets ne nous a jamais fait défaut en Afrique.  

Enfin je remercie sincèrement le dynamique Comité d’organisation de l’atelier qui a tout mis en œuvre pour que cet atelier se déroule dans de bonnes conditions.

Plein succès aux travaux de notre atelier et je remercie pour votre attention.