Les postes facilitent l'inclusion financière

L’inclusion financière postale vise à intégrer dans un système financier les gens exclus du secteur financier formel, et ce au travers du réseau postal. La poste propose soit elle-même des services financiers postaux ou s’associe à une institution financière pour donner l’accès à de tels services.

Avec plus de 600 000 établissements postaux dans le monde, la présence de la poste dans les milieux ruraux dépasse celle de n’importe quel autre réseau. L’UPU essaie de tirer profit de cet atout pour aider les postes à proposer des services financiers tels que l’épargne postale, des prestations gouvernementales, des prêts et des assurances, ainsi que des transferts d’argent électroniques sûrs, fiables, efficaces et à prix abordable sur les plans national et international. L’offre de tels services aux personnes non bancarisées peut mener à une réduction de la pauvreté et à une participation accrue de leur part au sein de l’économie.

Plusieurs postes sont déjà des acteurs clés de l’inclusion financière: En Chine, la banque d’épargne postale compte 475 millions de clients; la poste brésilienne a ouvert 11 millions de comptes en dix ans grâce à un partenariat avec une banque; en Namibie, 20% de la population est bancarisée au travers de la poste; la poste indienne compte 240 millions de comptes d’épargne et couvre les risques de plus de 20 millions de personnes grâce à sa police d’assurance-vie; en Papouasie – Nouvelle Guinée, la poste propose un porte-monnaie mobile et constitue l’un de trois principaux concurrents au pays pour les services financiers mobiles; la poste de Serbie gère 150 millions de transactions financières par an dans un pays qui compte 10 million d’habitants.

L’UPU aide aussi les postes à développer et à étendre leurs services de transferts d’argent électroniques. Des lois contraignantes, le peu de concurrence et les frais élevés caractérisent le marché des transferts d’argent, laissant les clients, notamment les migrants, en situation précaire. Il est particulièrement nécessaire d’établir un système offrant plus d’options pour envoyer de l’argent.                         

L’UPU a conclu des partenariats fructueux avec le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), la Banque mondiale, l’Alliance pour l’inclusion financière, la fondation Bill & Melinda Gates et d’autres qui lui permettent d’étudier et de développer l’inclusion financière par le biais du réseau postal.

Projets les plus importants

  • Un don de près de 700 000 dollars de la fondation Bill & Melinda Gates permet à l’UPU de financer des travaux sur les moyens pour les postes d’entrer en partenariat avec des institutions financières et des opérateurs de services de transferts de fonds par téléphonie mobile pour mieux servir les catégories défavorisées. Il permet d’échanger du savoir-faire et la mise en route de projets pilotes.
  • Un projet entre l’UPU et le FIDA en Afrique occidentale, qui comprend le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal, a permis de connecter 355 bureaux de poste en milieu rural au réseau mondial de paiements électroniques de l’UPU. Les bureaux de poste ruraux proposent le service depuis octobre 2009; ajoutés aux autres, ce sont 453 bureaux de poste dans ces six pays qui proposent maintenant des services d’argent électroniques. Selon les autorités postales, le délai pour recevoir des transferts d’argent et les frais de transfert ont été réduit de façon significative.
  • Le FIDA finance deux projets additionnels concernant les services de paiements postaux en Asie du sud-est et en Asie centrale pour un montant de 750 000 dollars. Ces projets visent à aider les opérateurs postaux de ces pays à développer les services de transfert d’argent dans les régions rurales.
  • De concert avec la Banque mondiale, l’UPU aide les postes d’Afrique occidentale et centrale à améliorer la qualité de leurs services de transferts d’argent.
 

Faits et chiffres

  • 8% seulement des postes du monde n’offrent pas de services financiers (étude UPU)
  • 51 postes dans le monde détiennent 1,6 milliard de comptes d’épargne et de dépôt
  • Un milliard de personnes sont bancarisées au travers de la poste
  • Plusieurs centaines de millions de personnes, souvent sans compte bancaire, utilisent la poste pour envoyer et recevoir des transferts d’argent, ou payer des factures administratives ou liées aux services publics.
  • La Banque mondiale estime que les transferts d’argent envoyés aux pays en développement en 2013 se monteront à 410 milliards de dollars.
  • Entre 30 et 40% des transferts d’argent sont envoyés aux régions rurales, alors que dans plusieurs pays