Allocution prononcée par Bishar A. Hussein, Directeur général du Bureau international de l’UPU, lors de la Conférence stratégique ministérielle

07.09.2018 - Addis-Abeba, allocution de Bishar A. Hussein, Directeur général du Bureau international de l’UPU, en ouverture de la Conférence stratégique ministérielle

Votre Excellence Ubah Mohammed Hussien, Madame la Ministre des technologies de l’information et de la communication de la République démocratique fédérale d’Éthiopie,

 

Vos Excellences les Ministres chargés des affaires postales des Pays-membres de l’UPU,

Vos Excellences les Dirigeants des organisations internationales,

Distingués Ambassadeurs et Chefs de délégations,

Mesdames et Messieurs les Délégués et Participants,

Mesdames et Messieurs,

J’ai le plaisir de vous accueillir à la Conférence stratégique ministérielle 2018 de l’UPU. Nous avons décidé d’organiser cette conférence sous les auspices du deuxième Congrès extraordinaire afin de permettre aux ministres de mettre à profit au mieux leur temps à Addis-Abeba. Nous sommes convaincus qu’il s’agira d’une expérience enrichissante pour nous tous, et je vous remercie de votre présence et de votre participation.

Nous avons parmi nous plus de 30 ministres et vice-ministres, dirigeants et représentants d’organisations internationales, ambassadeurs et chefs de délégations des Pays-membres de l’Union.

Nous vous remercions d’être venus en priorité à cette Conférence.

Mesdames et Messieurs,

La Conférence ministérielle est un élément important de l’agenda de l’UPU. Cette édition 2018 comprend la Conférence stratégique, qui a lieu à mi-parcours de chaque cycle, ainsi que la Conférence ministérielle, qui se tient habituellement lors de chaque Congrès. Nos discussions aujourd’hui et demain enrichiront ainsi le processus d’élaboration de la vision postale pour le cycle 2021–2024. Nous nous réjouissons de bénéficier, en tant que leaders du secteur postal, de vos conseils, de votre avis éclairé et de votre vision pour l’avenir de notre secteur.

Mesdames et Messieurs,

Bien que le secteur postal doive faire face à de nombreux défis, il reste un colossal participant à l’économie mondiale:

–          Le secteur postal génère un chiffre d’affaires annuel de plus de 245 milliards de DTS.

–          Il distribue chaque année plus de 300 milliards de lettres et de 9 milliards de colis.

–          Il dispose d’un réseau de plus de 677 000 bureaux de poste et de 5,3 millions d’employés.

L’adoption des nouvelles technologies et les évolutions des besoins des consommateurs ont toutefois eu un fort impact sur les activités postales. L’innovation et le déploiement de nouveaux produits et services ont été essentiels afin de trouver de nouvelles possibilités commerciales pour les postes. Cet état de fait est accentué par la perte de vitesse des activités traditionnelles des postes.

L’UPU a mis en place différents forums destinés à trouver des solutions multilatérales pour les nouvelles questions qui ont émergé dans le secteur postal. Outre les Conférences ministérielles que nous avons organisées à l’occasion de chaque Congrès depuis celui de Doha, nous avons mis en place en 2016 un forum destiné aux dirigeants des organisations postales, de nos opérateurs désignés.

Trois éditions de ce Forum ont déjà eu lieu et ont connu un grand succès. L’année prochaine, nous mettrons en place un événement similaire qui sera centré sur la régulation postale.

L’UPU a également mis en œuvre pour les opérateurs désignés de ses Pays-membres des solutions techniques économiques leur permettant d’améliorer leurs capacités en matière de fourniture de services. Des systèmes informatiques aux normes, en passant par le renforcement des capacités, l’UPU apporte son soutien à tous les pays pour les aider à être compétitifs et à disposer des capacités leur permettant d’améliorer la prestation de services aux citoyens et aux clients.

Au fil des années, l’UPU est devenue un centre mondial de connaissances. Avec plus de cinq milliards d’entrées de données de suivi saisies chaque année, l’UPU détient une richesse de données mondiales qui permet de réaliser des analyses informatives. Ces données sont à la disposition des Pays-membres pour les aider à planifier leurs activités sur la base d’informations fiables.

 

Mesdames et Messieurs,

La Stratégie postale mondiale d’Istanbul, qui guide le cycle 2017–2020, a pour ambition d’améliorer l’interopérabilité, les produits postaux et le fonctionnement du marché; elle se concentre pour cela sur le commerce électronique, les services financiers et l’efficacité opérationnelle.

La mise en œuvre de cette stratégie est en bonne voie d’atteindre les objectifs visés. Alors que nous approchons du prochain cycle, il est temps pour nous de réfléchir sur les enseignements tirés et de préparer les prochaines étapes.

Mesdames et Messieurs,

En votre qualité de ministres en charge des postes, votre connaissance intime du sujet est cruciale pour déterminer la voie que l’UPU devrait suivre.

Au cours des deux prochains jours, répartis en quatre panels, nous allons pouvoir entendre de chacun d’entre vous comment le secteur postal peut tirer en avant le développement socioéconomique de vos différents pays.

Le premier panel sera consacré aux politiques. Malgré des difficultés, le secteur contribue largement à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies. En tant que dirigeants des postes de votre pays, nous attendons de vous que vous nous parliez des politiques que vous avez mises en place pour faire prospérer et maintenir le secteur, de sorte qu’il puisse continuer de contribuer à la croissance de votre économie.

Le deuxième panel sera consacré aux investissements. A l’ère du commerce électronique, le secteur postal fait partie de la solution. Comment pouvons-nous diriger les investissements publics vers le secteur postal?

La plupart de vos organisations postales sont entièrement détenues par l’État. Quels investissements envisagez-vous dans vos organisations postales pour leur permettre d’affronter la concurrence sur un marché où celle-ci est de plus en plus forte? La poste est-elle une priorité dans votre planification budgétaire nationale?

Le troisième panel sera consacré à la question cruciale de la régulation. La numérisation brouille les limites entre les secteurs; la question qui se pose dès lors est: «Comment les gouvernements et les régulateurs peuvent-ils trouver un équilibre entre régulation et innovation?». La poste d’aujourd’hui est une structure commerciale capable de s’engager dans n’importe quelle activité lucrative. Nos régulateurs reconnaissent-ils ce fait et que font-ils pour suivre la dynamique de notre époque?

Le dernier panel sera consacré aux partenariats. De quels partenaires le secteur aura-t-il besoin et comment pourra-t-il travailler efficacement avec ces partenaires? Ce panel examinera d’autres modèles disponibles susceptibles d’aider le secteur postal à attirer plus d’investissements et d’activités.

Les participants à cette conférence attendent avidement vos réponses à ces questions et à bien d’autres. Vu la qualité des intervenants qui prendront part aux discussions sur les divers sujets, je n’ai pas de doute que toutes nos questions trouveront une réponse adéquate.

Mesdames et Messieurs,

Mon équipe du Bureau international sera à votre disposition pour vous apporter toute l’assistance voulue afin de rendre cette conférence encore plus productive tandis que vous décidez de l’orientation future du secteur postal.

Je vous souhaite de fructueux débats.

Merci! 

Communiqué de presse
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.