Envois d’argent par les migrants – Un potentiel contre la pauvreté

15.06.2018 - Le 16 juin se tient la Journée internationale des envois de fonds familiaux, un événement visant à stimuler les réflexions sur la manière dont les opérateurs postaux peuvent améliorer les vies de millions de femmes, d’enfants et d’hommes.

Photo: FIDA

En 2016, ce sont 429 milliards d’USD qui ont été envoyés par des migrants à leur famille. Ce chiffre est trois fois plus élevé que les aides au développement dépensées pour cette année-là. Cela démontre l’importance des envois de fonds dans la vie de millions de personnes à travers le monde.

Les études sur les envois de fonds montrent également qu’une augmentation de 10 pour cent du montant des transferts d’argent par personne peut réduire de 3,5 pour cent le nombre de personnes vivant dans la pauvreté. Ces chiffres sont la preuve que l’envoi d’argent aide les personnes à échapper à la spirale de la pauvreté, tout en leur offrant de véritables possibilités d’améliorer leur vie.

Les envois de fonds jouent un rôle tellement essentiel dans la promotion du développement que leur importance a été explicitement reconnue par le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, lequel appelle à la réduction des coûts des envois. L’objectif 10 portant sur la réduction des inégalités comprend le sous-objectif suivant: «faire baisser au-dessous de 3 pour cent les coûts de transaction des envois de fonds effectués par les migrants et éliminer les circuits d’envois de fonds dont les coûts sont supérieurs à 5 pour cent».

La réduction de ces coûts est vitale en Afrique où le manque d’infrastructures, les risques relatifs aux déplacements et les monopoles contribuent à augmenter les prix. Les opérateurs postaux sont actuellement perçus comme un antidote rapide à ces difficultés qui semblent insurmontables. «Grâce à leur vaste réseau, qui s’étend jusque dans les zones les plus pauvres et les plus rurales, les bureaux de poste peuvent proposer des services de transfert de fonds abordables et participer ainsi aux efforts globaux pour le renforcement de l’inclusion financière», a déclaré le Vice-Directeur général de l’Union postale universelle (UPU), Pascal Clivaz.

De manière tout aussi significative, les opérateurs postaux du monde entier ont été fondés sur le principe de l’obligation de service universel, qui consiste en la constitution d’un réseau de réseaux permettant de distribuer des lettres et des colis à toutes les personnes de cette planète. Les postes fournissant déjà un service public, il existe un réel potentiel pour qu’elles s’appuient sur leur fonctionnement existant afin d’offrir un accès aux services financiers à toutes les familles, où qu’elles se trouvent.  

Pour que les opérateurs postaux atteignent cet objectif, ils doivent toutefois fournir un large éventail de services financiers numériques. ’UPU reconnaît l’ampleur du défi.

 Le Directeur général de l’UPU, Bishar A. Hussein, s’est exprimé à Nairobi le 11 juin 2018 à l’occasion de la 25e réunion annuelle des Assemblées de l’Organisation des communications d’Afrique de l’Est et a appelé les opérateurs postaux à diversifier leurs services, ainsi qu’à tirer parti de la croissance des transactions électroniques pour renforcer leur rôle dans la chaîne logistique. «La diversification est le seul moyen sûr de garantir la viabilité des organisations postales dans un marché de plus en plus concurrentiel», a-t-il affirmé.

Transferts d'argent
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.