Le Congrès extraordinaire se termine sur la note positive de la coopération alors que les yeux se tournent déjà vers le Congrès de la Côte d’Ivoire 2020

07.09.2018 - Addis-Abeba/Berne. Un accord a été trouvé sur la réforme de l’UPU, sur les contributions des petits États insulaires en développement et sur le plan d’intégration des produits, conformément aux propositions du Conseil d’exploitation postale et du Conseil d’administration, sauf pour le suivi obligatoire; un compromis a été trouvé sur le plan de rémunération intégrée et la question de la rémunération postale dans son ensemble a été reportée au Congrès de 2020

Le deuxième Congrès extraordinaire de l’UPU s’est terminé aujourd’hui sur une note positive, avec une attention particulière portée à la coopération et à la collaboration dans le secteur postal mondial.

Le Directeur général du Bureau international de l’UPU, Bishar A. Hussein, a déclaré: «La semaine que nous avons passée ici dans la belle ville d’Addis-Abeba a été extrêmement productive et de nombreuses décisions importantes ont été adoptées. Je me réjouis de l’étroite coopération que j’ai pu observer pendant tout le Congrès et de l’esprit de recherche de consensus qui s’est forgé au cours des cinq derniers jours».

Pendant le Congrès, les Pays-membres ont adopté de nombreuses propositions ambitieuses, ce qui confirme l’importance de la décision prise en 2016 à Istanbul d’organiser le deuxième Congrès extraordinaire des 144 années d’histoire de l’UPU.

En ce qui concerne la réforme de l’Union, les pays se sont mis d’accord sur des améliorations visant à renforcer l’efficacité, le rôle et la pertinence de l’UPU. Un accord concernant les modifications à apporter aux procédures d’élection pour l’organe opérationnel de l’UPU, à savoir le Conseil d’exploitation postale (CEP), simplifiera le processus d’élection et garantira une meilleure représentation géographique.

Pour ce qui est des contributions de l’UPU, les Pays-membres ont pris la décision historique de diminuer les contributions des petits États insulaires en développement.

Ces pays font partie des Pays-membres de l’UPU les plus défavorisés et doivent lutter pour payer leurs contributions à l’UPU. La réforme de l’ensemble du système de contribution a été reportée au Congrès de 2020. Un accord sur la Caisse de prévoyance permettra également à l’UPU d’envisager un avenir plus durable.

Les Pays-membres de l’UPU ont adopté toutes les propositions du CEP et du Conseil d’administration (CA) sur le plan d’intégration des produits, conçu pour élaborer un portefeuille de produits postaux physiques complètement intégrés (poste aux lettres, colis postaux et service de courrier express (EMS)).

La seule exception concerne le suivi obligatoire. Le Congrès, à la place, a décidé d’adopter une feuille de route pour la mise en œuvre du plan d’intégration des produits et a chargé le CEP de suivre le rythme des changements du marché en modernisant les services, y compris en élaborant des propositions sur le service des envois avec suivi pour le Congrès de 2020.

L’un des succès majeurs du Congrès extraordinaire concerne l’approbation par consensus d’une proposition de compromis sur le plan de rémunération intégrée. Ce plan vise à moderniser, à rationaliser et à harmoniser les systèmes de rémunération postale des Pays-membres. 

En ce qui concerne la rémunération, thème ayant fait l’objet de nombreuses discussions et de nombreux débats au cours des derniers mois, il a été convenu d’utiliser le plan de rémunération intégrée comme feuille de route pour élaborer une proposition solidement étayée sur un système de rémunération intégrée à présenter au Congrès de 2020.

Au sujet de la conférence, M. Hussein a déclaré qu’«en travaillant ensemble dans un esprit de coopération, [les Pays-membres] ont contribué à faire de ce Congrès un succès, et ont incarné une voix puissante pour un secteur véritablement stimulant».

Après la cérémonie de clôture, le Directeur général du Bureau international de l’UPU et le Ministre de l’économie numérique et de la Poste de la Côte d’Ivoire, Claude Isaac Dé, ont signé une déclaration commune sur l’organisation du 27e Congrès postal universel en Côte d’Ivoire en 2020.

Auparavant dans la journée, M. Dé avait remercié les Pays-membres pour leur coopération en décrivant le secteur postal international comme «une grande famille».

La Conférence stratégique ministérielle 2018 de l’UPU s’est conclue plus tôt dans la journée. Les participants ont noté que la conférence avait été l’occasion d’aborder les politiques, les investissements, les réglementations et les partenariats idéaux pour que les postes puissent exploiter leur plein potentiel.

«Nous avons passé les derniers jours à discuter de nos défis. Mais nous avons également eu la possibilité d’établir la feuille de route de l’UPU», a déclaré le Vice-Directeur général du Bureau international de l’UPU, Pascal Clivaz, dans son discours de clôture de la conférence.

Avec un réseau mondial de plus de 600 000 bureaux de poste, 5,3 millions d’employés et une infrastructure physique couvrant 192 pays, le secteur postal est un contributeur essentiel aux infrastructures nationales et internationales et joue un rôle important dans le développement des pays, ainsi que dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

L’UPU est une institution spécialisée des Nations Unies dont le siège se trouve à Berne, la capitale de la Suisse. Fondée en 1874, elle est l’une des plus anciennes organisations internationales au monde et constitue le principal forum de coopération entre les acteurs du secteur postal.

 

Pour toute question concernant les médias, veuillez contacter:

David Dadge

Chef du programme «Communication et événements»

Union postale universelle

Direction du Cabinet

T: + 251944325227

Courriel: david.dadge[at]upu.int

Communiqué de presse
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.