Le Japon promet à nouveau son soutien pour la gestion des risques liés aux catastrophes

04.04.2017 - Le fructueux accord de coopération signé entre le Ministère japonais des affaires intérieures et des communications et l’UPU en 2013 a été reconduit pour un autre cycle quadriennal.

Poignée de main entre le Directeur général du Bureau international de l’UPU et Etsuro Honda, Ambassadeur du Japon en Suisse et au Liechtenstein, après l’échange du texte de l’accord.

Bishar A. Hussein, Directeur général du Bureau international de l’UPU, a échangé le texte de l’accord avec Etsuro Honda, Ambassadeur du Japon en Suisse et au Liechtenstein, lors de la session plénière du Conseil d’exploitation postale tenue le 31 mars.

Aux termes de cet accord de coopération, le Japon continuera à soutenir les activités de l’UPU en matière de gestion des risques liés aux catastrophes jusqu’en 2021, notamment grâce à une contribution volontaire de 520 000 USD en 2017. L’accord reconduit vise essentiellement la conception d’une méthodologie d’assistance technique pour soutenir les pays en développement.

Évoquant le séisme dévastateur qui avait frappé le Japon en 2011, l’Ambassadeur a rappelé aux Pays-membres le rôle fondamental que les services postaux peuvent jouer en cas d’urgence nationale, par exemple pour distribuer le matériel de secours.

«Bâtir un réseau postal résistant aux catastrophes est extrêmement important pour les opérateurs désignés tout comme pour les usagers. C’est essentiel pour fournir un service postal stable à l’échelle mondiale. Je suis honoré par le fait que le Japon puisse contribuer à une mission aussi importante», a-t-il indiqué.

Pour sa part, le Directeur général du Bureau international de l’UPU a remercié le Gouvernement japonais de sa générosité: «Même si nous ne pouvons pas arrêter les forces de la nature, nous pouvons agir de notre mieux pour nous préparer à faire face aux catastrophes naturelles et aider les pays touchés à se relever. C’est précisément l’objectif de cet accord.»

Les activités de l’UPU dans le domaine de la gestion des risques liés aux catastrophes ont largement bénéficié de l’accord, avec une contribution totale du Japon s’élevant à 1,4 million d’USD pour le cycle 2013–2016.

Cet appui avait permis à l’UPU d’organiser trois séminaires régionaux sur le renforcement des capacités, respectivement à la Barbade, au Chili et en Thaïlande, et à produire un guide de gestion des risques liés aux catastrophes pour les Pays-membres dans quatre langues officielles de l’ONU.

Développement durable
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.