Les postes doivent quitter leur zone de confort pour bâtir leur avenir

13.04.2015 - Bishar A. Hussein, directeur général de l’Union postale universelle, a lancé un appel aux 750 délégués assistant à la Conférence stratégique mondiale de l’organisation de porter un regard critique sur la façon dont les services postaux sont créés et proposés.

«Sortons de notre zone de confort et testons de nouvelles idées à partir desquelles nous pourrons tous bâtir l’avenir de la poste», a-t-il déclaré avant de lancer les débats. Daniel Kablan Duncan, le premier ministre de la Côte d’Ivoire, pays assurant la présidence de la réunion mondiale, a officiellement ouvert la conférence ce matin.

Cette rencontre mondiale marque le début d’un processus visant à ébaucher la prochaine stratégique postale mondiale qui sera présentée au Congrès postal universel à Istanbul (Turquie) en 2016. Les délégués feront le bilan de l’actuelle feuille de route de l’UPU – la Stratégie postale de Doha adoptée en 2012 – et discuteront des enjeux et tendances qui façonneront la future stratégie de l’organisation. Plus d’une vingtaine de ministres participent à l’événement, ainsi que de nombreux régulateurs, dirigeants d’entreprises postales et représentants d’organisations internationales et onusiennes.

Dans son message aux délégués, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré que les services postaux avaient clairement un rôle à jouer dans la réalisation des objectifs qui feront partie l’agenda pour le développement de l’après-2015. «À l’heure où le monde réfléchit à un nouveau programme de développement durable et s’évertue à écarter la menace que constituent les changements climatiques, les services postaux peuvent et doivent être associés à cette entreprise.»

Modèles d’exploitation postale se focalisant de plus en plus sur la logistique et les services financiers que sur les activités de courrier traditionnel, croissance du commerce électronique et hausse des volumes de colis, apparition de nouveaux modèles de livraison et nouvelles habitudes de consommation: autant de phénomènes qui forcent les services postaux publics à se redéfinir pour le 21e siècle. «La feuille de route qui guide nos actions et nos décisions est le reflet de l’environnement postal mondial – un environnement marqué par de profonds changements et des phénomènes marquant un tournant qui représentent des défis et des opportunités pour le secteur postal», a précisé Bishar Hussein.

L’évolution des habitudes de consommation provoquées par les nouvelles technologies sont peut-être l’un des plus grands défis auquel fait face le secteur postal. «Le consommateur moderne se tourne vers le numérique, il est préoccupé par le développement durable et il apprécie différemment la valeur d’un service ou d’un produit», a déclaré Bishar Hussein. «Aujourd’hui les clients veulent avoir accès aux services n’importe où et à n’importe quel moment. Ils veulent des produits qui répondent à leur méthode de consommation préférée, et ils veulent que ces produits soient livrés à leur domicile ou à un endroit proche.»

Mais les postes doivent voir cette nouvelle réalité comme une opportunité et non pas comme un obstacle, a-t-ajouté. «Le commerce électronique, la numérisation des services financiers, les nouvelles solutions de paiement mobile et les données postales de masse permettent au secteur postal de se positionner au cœur de la révolution technologique.»

Dans le passé, les revenus de la poste aux lettres renflouaient les coffres des postes. Mais, depuis 2013, ce service génère moins de 50% des revenus des 20 plus grandes postes du monde. Par ailleurs, le transport des marchandises supplante clairement celui des documents, comme l’UPU l’observe en analysant le trafic postal de son réseau, ce qui démontre l’impact du commerce électronique sur l’activité postale.

Le commerce électronique «entreprise à consommateur» (B2C) devrait atteindre 2,4 milliards de dollars d’ici à 2018. Ceci appelle à la création de nouveaux modèles de livraison afin de répondre aux attentes des clients, qui souhaitent recevoir leurs biens au moment et à l’emplacement de leur choix. L’accès universel que procurent les réseaux postaux présente un énorme atout, selon un récent rapport sur le commerce électronique publié par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), qui inclut la livraison postale à domicile au sein des indicateurs clés d’un nouvel indice permettant d’évaluer dans quelle mesure les pays sont prêts à exploiter le commerce électronique.

Quelque 135 pays-membres de l’UPU sont représentés à la Conférence stratégique, qui se terminera demain. Une quarantaine d’orateurs participent aux panels de discussion, qui examinent le rôle des services postaux dans la facilitation du commerce et l’inclusion sociale, financière et économique, le rôle de la régulation postale au cœur d’un marché de la communication en constante évolution et comment les services postaux doivent faire appel à l’innovation pour rester pertinents.

Note aux rédacteurs: Vous trouverez des photos de la Conférence stratégique sur le compte Flickr de l’UPU: www.flickr.com/universal_postal_union

Communiqué de presse
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.