«Nous devons considérer le réseau postal comme un territoire unique et ses développements devraient être de première importance.»

22.05.2020 - Entretien avec Choy Han Chum, Chef de l’Unité «Fonds pour l’amélioration de la qualité de service»

Q1: Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel et de votre rôle actuel au sein de lUPU?

Mon expérience professionnelle s’est principalement déroulée à la poste. J’ai travaillé au sein de la direction de Pos Malaysia pendant trente ans et je m’estime chanceuse d’avoir contribué à son développement. Ma fonction dans cette entreprise m’a aidée à approfondir mes connaissances postales car j’ai travaillé dans presque tous les domaines d’activité: ressources humaines, finances, exploitation, développement international, gestion réglementaire, développement de stratégies commerciales et marketing. Cette expérience a été précieuse car elle m’a donné un bon départ au sein de l’UPU et continue de me servir au quotidien. Aujourd’hui, je suis à la tête de l’Unité «Fonds pour l’amélioration de la qualité de service» (FAQS) et je supervise et gère le programme «Fonds pour l’amélioration de la qualité de service».

 

Q2: Qu’est-ce que le FAQS et quel est son mode de fonctionnement?

Le FAQS de l’UPU est une plate-forme de financement pour les pays en développement qui aide ceux-ci à améliorer la qualité de leur service postal et à contribuer au réseau postal mondial. Il est également le plus gros mécanisme de financement de projets visant à consolider l’infrastructure postale.

Tous les quatre ans, le Congrès postal universel décide du montant des contributions au FAQS des membres de l’UPU représentés par les pays en développement et les pays les moins avancés. Le financement est destiné aux opérateurs désignés qui sont largement en-deçà des normes de qualité établies par le Conseil d’exploitation postale de l’UPU. Outre l’octroi de fonds pour les projets, l’équipe du FAQS aide ces pays à formuler et à soumettre leurs projets en vue de leur approbation par le Conseil du FAQS, puis à les mettre en œuvre. Au 31 décembre 2019, le capital disponible du FAQS totalisait 73,8 millions d’USD.

 

Q3: Pourquoi le FAQS est-il important pour les Pays-membres de lUPU?

L’UPU a toujours donné une vision, des buts et des plans excellents pour son orientation stratégique. Chaque Congrès postal universel déploie de gros efforts dans le développement et l’approbation de la stratégie. Ensuite, l’UPU offre son expertise, ses avis et ses conseils et assure un suivi. Mais les Pays-membres ont toujours besoin d’argent pour agir, par exemple pour acheter les équipements ou véhicules nécessaires ou pour mettre en place les produits techniques de l’UPU. C’est là que le FAQS joue un rôle indispensable.

Le nouveau modèle du FAQS, approuvé par le Congrès d’Istanbul 2016, vise à améliorer la qualité de service pour le réseau postal mondial. Il veille également à l’interopérabilité de la chaîne logistique postale. Ce modèle permet de financer les infrastructures postales et la qualité des services postaux. Leur amélioration doit aller de pair. Les pays ne peuvent pas améliorer leur qualité de service si leur infrastructure n’est pas développée.

 

Q4: Quel est la future stratégie pour le FAQS?

Le Congrès d’Istanbul a décidé que l’UPU devrait établir un fonds commun pour recruter les meilleurs experts dans différents domaines, comme les douanes ou la logistique. Ce fonds permettra à l’UPU de disposer d’un vivier de talents dont l’expertise postale aidera tous les Pays-membres. Le nouveau fonds permettra également à l’UPU de se pencher sur toutes les activités postales, aux niveaux régional et mondial, et de trouver des moyens pour remédier à la faiblesse de certaines liaisons, comme celles avec certains pays d’Afrique. Notre équipe développe des solutions qui ne sont pas propres à chaque pays, mais qui fonctionnent pour une région spécifique. D’autres régions peuvent nécessiter des solutions différentes, mais nous veillons à ce que ces solutions soient compatibles et puissent être intégrées en vue de constituer une seule solution qui fonctionne pour le réseau postal mondial. C’est là que nous avons besoin d’une expertise, et le fonds commun répond à ce besoin.

Le réseau postal mondial signifie que chaque pays sert les autres en leur expédiant du courrier à un certain niveau de qualité. En retour, chaque pays attend des autres la même qualité de service. Si vous voulez que le réseau postal travaille pour vous, vous devez aussi travailler pour le réseau postal. Par exemple, si un petit pays comme la Malaisie prend bien soin de son courrier arrivant et partant, il pense déjà aux activités postales au niveau global. Comme je dis toujours: «penser globalement mais agir localement».

La future stratégie du FAQS est de veiller à garantir un flux de financement viable sur le long terme pour les Pays-membres de l’UPU. La croissance du commerce électronique offre de bonnes opportunités pour les postes. Cependant, les exigences réglementaires internationales en matière de sécurité et de douane sont chaque année toujours plus contraignantes. Les 192 Pays-membres de l’UPU ont des niveaux de développement différents et ne peuvent donc pas avoir le même niveau de performance. Les pays doivent évoluer, et le FAQS vise à réduire l’écart de développement entre eux pour veiller à ce qu’ils répondent au niveau minimal de qualité de service et jouent leur rôle dans le commerce électronique mondial.

 

Q5: Veuillez nous donner des exemples de récents projets du FAQS couronnées de succès.

Entre le lancement du FAQS en 2001 et la fin de 2019, le Conseil du FAQS a approuvé 851 projets, dont 634 ont été menés à bien. Actuellement, notre équipe gère 223 projets en cours pour 165 opérateurs désignés. L’un des projets les plus importants est la mise en œuvre du système de déclaration en douane de l’UPU auprès de 16 opérateurs désignés d’Afrique. Il s’agit d’un projet régional dirigé par l’Union panafricaine des postes.

Une autre priorité pour l’équipe du FAQS à l’heure actuelle est un projet concernant l’échange de données électroniques préalables. Les données électroniques préalables sont des informations sur les envois postaux que les postes doivent transmettre à l’avance aux douanes pour simplifier et accélérer le dédouanement. Ce projet a été approuvé pour un budget total de 2,9 millions d’USD au titre du fonds commun; il implique 74 opérateurs désignés à travers le monde et sera achevé en décembre 2020.

Ces deux projets permettront aux pays d’échanger des informations douanières sur les envois postaux qu’ils expédient et reçoivent. Ils permettront également de veiller à ce que les opérateurs désignés participants se conforment à la loi américaine sur le trafic des produits synthétiques et la prévention des surdoses (STOP), qui demande à tous les pays de fournir au Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis d’Amérique un ensemble de données détaillées au niveau des colis à compter du 1er janvier 2021.

 

Q6: Souhaitez-vous transmettre un message aux Pays-membres de lUPU?

Nous devons considérer le réseau postal comme un territoire unique, et ses développements devraient être de première importance. Chaque contribution des Pays-membres de l’Union apporte une amélioration. Je crois fermement que les pays ne peuvent pas aborder le futur de manière fragmentée et qu’il est nécessaire d’adopter une approche plus intégrée. Ensemble, nous pouvons obtenir de bons résultats si nous nous focalisons vraiment sur la réalisation de cet objectif.

Horizons
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.