Pandémie de COVID-19 – Le réseau postal mondial se montre à la hauteur de la situation grâce à sa connaissance de la communauté et à un capital confiance élevé

28.05.2020 - Les gouvernements qui cherchent à s’inspirer des moyens mis en œuvre dans le reste du monde pour lutter contre la pandémie de COVID-19 ne doivent pas ignorer les possibilités offertes par la chaîne logistique colossale dans leurs pays respectifs.

La chaîne logistique postale, qui est reliée à une chaîne mondiale – un réseau de réseaux, compte plus de 5,5 millions d’employés et des centaines de milliers de bureaux de poste et de centres de tri et assure l’acheminement de milliards d’envois postaux.

Bloqué par les annulations massives de vols de passagers, le réseau postal mondial lutte à présent contre les effets de la pandémie, avec l’aide de l’Union postale universelle. À travers les continents et les mers, les principales voies d’acheminement du courrier sont modifiées et réorganisées. Des trains postaux circulent entre la République populaire de Chine et l’Europe, et des itinéraires maritimes ont été ouverts entre l’Asie et les États-Unis d’Amérique, l’objectif étant d’assurer l’acheminement du courrier à l’échelle mondiale.

Par ailleurs, les gouvernements voient leurs réseaux postaux nationaux sous un jour nouveau. Dans un monde dominé par le développement effréné de la technologie, la poste peut apparaître comme un partenaire silencieux dont l’activité passe largement inaperçue. La pandémie a radicalement changé cette vision des choses. Indépendamment du rôle essentiel de la poste dans le développement croissant du marché mondial du commerce électronique, les gouvernements prennent conscience du fait que les chaînes logistiques postales font bien plus que d’assurer le transport et la distribution des colis et des paquets.

Les postes sont perçues comme des fournisseurs de services essentiels, non seulement pour le courrier, mais aussi pour toute une gamme de services sociaux en faveur des populations en difficulté. En Irlande, An Post fournit une aide indispensable aux personnes âgées qui doivent rester confinées chez elles. La poste offre un service grâce auquel les habitants peuvent demander aux facteurs de frapper quotidiennement à la porte de parents âgés vivant seuls dans des zones isolées.

Australia Post a mis en place un service de distribution de produits pharmaceutiques à domicile afin de garantir l’accès aux médicaments. En outre, la poste participe à la distribution d’appareils de mesure de la tension artérielle, de désinfectant pour les mains, d’équipements de protection individuelle et de trousses de test pour la détection d’anticorps. Partout dans le monde, ces mêmes services sont adoptés, car les gouvernements comprennent que la chaîne logistique postale joue un rôle qui s’étend bien au-delà de son domaine d’activité habituel.

Toutes ces actions sont rendues possibles grâce à la position unique de la poste au sein de nos sociétés: les systèmes postaux sont jugés dignes de confiance et connaissent le mieux la population et les communautés.

Durant cette pandémie ou dans l’avenir, la poste reste le meilleur partenaire pour apporter un soutien aux gouvernements. La pandémie de COVID-19 est une terrible tragédie, mais elle a permis aux opérateurs postaux du monde entier de se débarrasser d’idées préconçues et de montrer que la poste est un système sans pareil pour la distribution des biens et des services à l’échelle mondiale.

Pascal Clivaz, Vice-Directeur général du Bureau international de l’Union postale universelle

Une version de cette lettre a été publiée le 24 mai dans la section «Commentaires/courrier des lecteurs» du journal South China Morning Post. Pour voir la lettre originale, veuillez cliquer sur lien suivant:

https://www.scmp.com/comment/letters/article/3085454/coronavirus-pandemic-global-postal-network-proves-its-worth-led

Horizons
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.