Préparation et attentes du deuxième congrès extraordinaire de l’UPU

14.08.2018 - Interview de Ziyen Gedlu, Directeur de la communication et des relations internationales à la poste éthiopienne

Q: Pourquoi la poste éthiopienne s’est-elle portée volontaire pour accueillir le deuxième Congrès extraordinaire de l’UPU?

R: La poste éthiopienne avait un certain nombre de raisons pour prendre cette décision. Tout d’abord, nous envisageons cet événement telle une session de renforcement des capacités et de formation. Au Congrès extraordinaire d’Addis-Abeba, nous aurons l’occasion d’apprendre des meilleures expériences et pratiques d’autres opérateurs désignés du secteur. Ce Congrès est aussi une grande opportunité pour notre pays d’améliorer son image dans l’arène mondiale en attirant l’attention du monde entier sur notre capacité à organiser un événement aussi important.

 

Q: Outre la poste éthiopienne, qui d’autre est impliqué dans la préparation du Congrès extraordinaire?

R: La poste éthiopienne n’est pas seule à préparer le Congrès extraordinaire. Nous avons beaucoup de soutien et d’aide du Ministère des technologies de la communication et de l’information, du Ministère des affaires étrangères, de la police fédérale, du Ministère de la culture et du tourisme, de l’Agence éthiopienne de sécurité du réseau d’information, du Bureau du maire d’Addis-Abeba, de l’Autorité éthiopienne des recettes et des douanes, de la Banque nationale et d’autres partenaires nationaux.

 

Q: Pourquoi les Pays-membres de l’UPU ont-ils décidé d’organiser le Congrès extraordinaire?

R: Le Congrès postal universel est le plus grand événement postal où les Pays-membres de l’Union discutent des résultats de leurs travaux, adoptent toute une série de résolutions sur les programmes futurs et choisissent l’orientation stratégique que l’Union poursuivra. Normalement, le Congrès se tient tous les quatre ans.

Lors du Congrès précédent, à Istanbul en 2016, les délégués devaient examiner de nombreux points importants à l’ordre du jour, tels que le plan de rémunération intégrée et le plan d’intégration des produits, la réforme de l’Union, le système de contribution et la Caisse de prévoyance de l’Union. Ils n’ont pas pu parvenir à un consensus sur ces questions et, par conséquent, ils ont décidé d’organiser un Congrès extraordinaire pour prendre les décisions pertinentes qui ne pouvaient pas attendre quatre années supplémentaires pour être prises.

 

Q: Quelles sont vos attentes par rapport à ce Congrès extraordinaire?

R: Le Congrès extraordinaire d’Addis-Abeba ne durera que cinq jours, et les Pays-membres devront aborder un certain nombre de sujets cruciaux. Les ministres et les dirigeants de haut niveau discuteront de la manière dont le secteur postal peut contribuer au développement économique en atteignant les Objectifs de développement durable pertinents des Nations Unies. Ils examineront aussi la mise en œuvre de la Stratégie postale mondiale d’Istanbul.

Il est très difficile de couvrir toutes les questions en si peu de temps. Toutefois, je suis convaincu que si les délégués sont disciplinés et efficaces dans leurs travaux, ils pourront terminer les travaux et trouver un consensus sur ces sujets. J’espère également que tous les participants apprécieront leur séjour en Éthiopie, car beaucoup d’entre eux visiteront notre pays, et l’Afrique en général, pour la première fois.

Ce Congrès extraordinaire est très spécial pour nous et nous travaillons beaucoup à sa préparation. L’Éthiopie est ravie et fière d’accueillir ce Congrès extraordinaire, car nous serons la première nation africaine à organiser un événement d’une telle envergure.

 

 

Congrès
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.