Quand une pandémie mondiale connaît votre adresse et le gouvernement ne sait pas où vous trouver

23.04.2020 - S’exprimant à l’occasion d’une conférence de l’Union postale universelle (UPU) sur l’adressage en 2015, Bishar A. Hussein, Directeur général de cette institution spécialisée des Nations Unies, a prévenu que l’absence d’adresse pourrait avoir pour conséquence que les personnes n’existent pas aux yeux des pouvoirs publics. Le Directeur général de l’UPU a déclaré que cette conséquence pénaliserait davantage les couches les plus pauvres et les plus vulnérables de la population, car ce sont elles qui sont les plus à risque en cas de catastrophe naturelle ou de flambée de maladie.

Lors de cette conférence, qui a eu lieu au siège de l’UPU, à Berne, Frederick Norkeh, alors Ministre des postes et des télécommunications du Libéria, a également illustré de manière puissamment évocatrice les conséquences terribles de l’absence d’adressage normalisé durant la flambée mortelle de virus Ebola dans son pays. Il a comparé cette situation avec celle d’une communauté dont les maisons avaient été numérotées dans le cadre d’un projet pilote en 2013, permettant la «recherche des contacts» de personnes ayant été en contact avec une personne infectée par le virus. Dans son intervention, M. Norkeh a appelé à plus de soutien international pour aider les pays à améliorer leur infrastructure inadéquate d’adressage.

Cinq ans ont passé et le monde est aujourd’hui confronté à une pandémie mondiale de COVID-19, qui a infecté la quasi-totalité des pays du globe. Une fois de plus, l’UPU souligne l’importance des adresses en tant que moyen de permettre le déploiement des services d’urgence ou la distribution de fournitures médicales. Patricia Vivas, experte en adressage et codes postaux à l’UPU, renchérit sur l’importance des adresses: «En Europe, la cartographie des flambées de COVID-19 et le déploiement des services d’urgence ont été l’affaire de quelques heures, comme en Italie ou en Espagne. Toutefois, on peut s’attendre à ce que les choses aillent très différemment dans les pays économiquement moins avancés, où la situation engendrée par le COVID-19 prend progressivement de l’ampleur; en effet, des réseaux d’adressage et des outils de cartographie doivent encore être pleinement déployés dans nombre de ces pays.»

Une infrastructure d’adresse facilite la gestion d’informations, qui peuvent être coordonnées et échangées à différents niveaux de l’administration publique et aussi lors du déploiement des services d’urgence et de la gestion des ressources sanitaires. Des bases de données d’adresses peuvent faciliter le rapprochement de données de localisation et de renseignements sur l’identité des personnes et les cas d’infection ou les segments vulnérables de la population. Le nombre total de personnes vivant dans un quartier touché par la pandémie ou le nombre de personnes, en particulier de personnes âgées, vivant dans les zones affectées sont des exemples de données cruciales.

Les services d’urgence doivent pouvoir réagir rapidement. Déterminer un lieu et le meilleur chemin pour y accéder est essentiel pour une réponse rapide. «La dénomination des voies et la numérotation des immeubles facilitent l’aptitude des services d’urgence à se rendre sur une zone touchée. Une fois en action sur le terrain, le personnel de santé et de sécurité engagé dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 doit être tenu informé des actions à mener ou des risques liés à leur travail», explique Mme Vivas.

Afin de décider des opérations, les dangers existants doivent être recensés et un plan détaillé établi. Il est essentiel d’intégrer toutes les informations disponibles, notamment les informations spatiales, pour parvenir à des décisions sûres. Les pays touchés par le COVID-19 ont besoin de cartes indiquant précisément l’emplacement des zones affectées et des infrastructures médicales pour faciliter la détermination des zones sûres et l’accès à ces zones pour les victimes et le personnel.

Pour les personnes en quarantaine ou confinées, la possibilité de commander des marchandises en ligne est essentielle. Pour cela, les services de livraison doivent disposer d’informations d’adresse adéquates. Les réseaux d’adresses vont également bien au-delà du secteur postal: ils contiennent des informations cruciales – une infrastructure sous-jacente sur laquelle de nombreux autres services peuvent s’appuyer pour déployer ou planifier leur action. Ils constituent un maillon important de la chaîne reliant les personnes et les autorités nationales aux services d’intervention rapide et aux ressources disponibles en cas de pandémie.

Comme on pouvait le lire dans une publication de l’UPU intitulée «Une adresse pour chacun – Un message pour le monde» parue en 2011: «Les adresses facilitent la prestation des services publics et privés, améliorant ainsi l’efficacité des services de secours et d’urgence en cas d’épidémie ou de catastrophe naturelle, par exemple, et elles favorisent d’une manière générale le développement social et économique.»

Horizons
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.