TEDxPlaceDesNations: données postales au service de l'humanité

11.12.2014 - Dans un monde inondé d’information, les données de masse postales peuvent combler l’écart qui caractérise les zones sans connexion Internet ou mobile, ont pu entendre les participants à TEDxPlaceDesNations, aujourd'hui à Genève.

Il est temps de bâtir un avenir dans lequel les données fournies par les gens soient mises au service des gens, selon Miguel Luengo, de l'initiative Global Pulse

«La technologie mobile et les médias sociaux sont sources de beaucoup de données, mais comment pouvons-nous mieux cerner les phénomènes qui se produisent dans des régions non connectées? Chaque lettre contient une vingtaine d'éléments riche en information. Avec un milliard de lettres circulant dans le monde chaque jour, il existe un énorme potentiel pour que ces données nous aident à identifier différentes tendances humaines et économiques», selon le scientifique multidisciplinaire Miguel Luengo-Oroz, l’un de 11 innovateurs, designers, enseignants, artisans de la paix et entrepreneurs venus partager leurs expériences et leurs actions pour relever les défis d’aujourd’hui et aider à façonner le monde de demain.

Il y a plus de 650 000 bureaux de poste dans le monde. Beaucoup sont situés dans des zones reculées et sans connexion Internet ou mobile. Les scientifiques comme Miguel Luengo, chercheur en chef chez Global Pulse, sont convaincus que les données liées aux lettres et de colis qui circulent chaque jour dans le monde, en soi ou combinées à d’autres, peuvent contribuer à approfondir leur compréhension en temps réel de ce qui se passe sur la planète.

Quotidiennement, les postes du monde traitent en moyenne 1 milliard de lettres et 16 millions de colis. La majorité de ces envois postaux portent des codes à barres ou d’autres informations, comme le code postal et le cachet d’oblitération. Ces données transitent sur le réseau électronique de l’UPU, PostNet, ce qui permet aux postes d’informer les lignes aériennes et les douanes des dépêches expédiées ou de renseigner les clients sur l’état de livraison de leurs envois.

Responsable des trois grands laboratoires des Nations Unies dédiés aux données de masse, Miguel Luengo s’intéresse aux indices en matière de développement durable qu’il dégage des schémas produits par toutes sortes de données issues de la technologie mobile, des médias sociaux, des satellites et, maintenant, des envois postaux.

Elaboration de politiques

Grâce à une nouvelle collaboration entre Global Pulse et l’UPU, le chercheur et les économistes de l’agence des services postaux étudieront de près les données de masse postales afin de cerner des tendances sociales et économiques qui pourraient donner des signes avant-coureurs de crises ou de phénomènes et leur impact avant qu’ils ne se produisent.

Dans le cadre de l’entente signée récemment, l’UPU et Global Pulse acceptent d’analyser les flux de données postales afin de mieux comprendre comment les résultats pourraient contribuer au développement humain. Toutes les données seront cumulées afin d’assurer la confidentialité et la protection des données.

Cette mine d’or d’informations, combinée aux données provenant d’autres sources, pourraient aider les pays, les Nations Unies et d’autres organisations internationales dans l’élaboration de politiques de développement, le but principal de l’initiative Global Pulse, mise sur pied par le bureau du secrétaire général de l’ONU.

Quelque 150 postes échangent des données sur le réseau de l’UPU. L’institution spécialisée des Nations Unies pour les services postaux encourage ses pays-membres à participer à l’initiative Global Pulse en permettant aux parties concernées d’analyser leurs données postales.

Quelque 1500 personnes ont assisté sur place à l’événement TEDxPlaceDesNations. De nombreux autres participants ont écouté les mini-conférences diffusées en direct dans le cadre d’une vingtaine de regroupements organisés dans le monde entier.

Nations Unies
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.