Une diversité née de l’adversité – La transformation des itinéraires postaux face au COVID-19

06.05.2020 - «Bien que la pandémie de COVID-19 soit un désastre pour le secteur industriel, elle a néanmoins entraîné des innovations prometteuses et créé un nouvel esprit de coopération parmi les opérateurs postaux. Chacun reconnaît que nous sommes tous impliqués», a déclaré Noor Adan, coordonnateur chargé de la chaîne logistique mondiale de l’UPU.

Alors que le monde se confine et les vols commerciaux sont cloués au sol en raison de la pandémie de COVID-19, l’équipe chargée de la chaîne logistique a présenté un plan pour assurer la circulation du courrier.

Intégrée à la Direction des opérations postales du Bureau international de l’institution spécialisée des Nations Unies, l’équipe chargée de la chaîne logistique coopère avec les opérateurs postaux pour garantir la circulation du courrier à travers le secteur postal international. Cette équipe aide les opérateurs postaux sur les questions administratives, fournit des conseils juridiques et fait la promotion de différentes formes de transport.

Bien que 90% des opérateurs postaux comptent sur les vols commerciaux pour transporter leur courrier, il existe de nombreuses autres manières de transporter les milliers de tonnes de courrier qui transitent régulièrement à travers le monde. Le transport routier constitue l’une de ces méthodes. Des itinéraires maritimes existent, notamment pour desservir les îles. Le transport ferroviaire représente aussi une possibilité.

Le petit groupe d’experts qui se consacre aux problématiques de la chaîne logistique respecte le traité de Berne. Ce dernier définit les relations postales entre les 192 Pays-membres de l’organisation. L’UPU n’adresse pas d’interdictions et propose plutôt des idées et des conseils pour nouer des partenariats profitables. «Notre rôle n’est pas d’imposer quoi que ce soit. Ce serait inutile, car les postes emploient déjà des spécialistes expérimentés. Notre objectif consiste à proposer un point de vue international, un cadre juridique et des pratiques exemplaires pour favoriser la coopération», a déclaré Jan Bojnansky, Chef du programme «Transport» du Bureau international de l’UPU.

Lorsque la propagation du COVID-19 a commencé à être pandémique, l’UPU a créé une unité de continuité des opérations pour superviser les réponses opérationnelles quotidiennes contre le virus. Menée par Abdel Ilah Bousseta, Directeur des opérations postales, cette unité a rapidement mis en œuvre une série d’actions visant à soutenir les opérateurs postaux. «Nous avons demandé à l’équipe chargée de la chaîne logistique de l’UPU de contacter les opérateurs postaux et leurs partenaires de la chaîne logistique et de chercher de nouveaux moyens d’assurer la continuité de la distribution du courrier international», a expliqué M. Bousseta.

Le 26 mars, l’UPU a contacté les opérateurs postaux pour leur demander de contacter leurs transporteurs de fret par voie terrestre et de communiquer toutes les informations dont ils disposent sur les capacités de transport disponibles (par voie ferroviaire, maritime et routière). Ce message faisait suite à d’autres communications visant à unifier les opérateurs postaux et à défendre l’obligation de service universel pour que chacun puisse bénéficier des services postaux.

Les résultats des discussions ont créé de nombreuses innovations et de nouveaux modes de transport terrestre, maritime et aérien. En partenariat avec l’Association du transport aérien international (IATA), l’UPU a encouragé les gouvernements à accélérer les procédures et à assouplir les restrictions afin de maintenir ouvertes les lignes logistiques de fret aérien à la suite des nombreuses annulations de vols de ligne. «Nous soutenons donc pleinement la campagne de l’IATA demandant aux gouvernements d’alléger les formalités administratives pour les transporteurs de fret et nous incitons nos membres à adhérer à cette initiative», a ajouté M. Bousseta.

Cet appel à une plus grande souplesse et à de nouveaux partenariats a eu un impact. La poste vietnamienne (VNPost) a signé des accords avec des opérateurs de fret et des sociétés privées. L’opérateur postal a également cherché l’approbation de l’autorité vietnamienne pour l’aviation civile et a travaillé conjointement avec Vietnam Airlines pour mettre en place de nouvelles approches.

Grâce à ces initiatives, pour la première fois dans l’histoire du Viet Nam, du courrier de VNPost a été transporté dans la cabine passagers d’un vol de Vietnam Airlines de Hanoi à Hô Chi Minh-Ville. L’opérateur postal prévoit maintenant d’étendre ces efforts aux vols internationaux et de contribuer ainsi à maintenir l’intégrité du réseau postal mondial.

Le 12 avril, le premier convoi ferroviaire exclusivement postal au monde est arrivé à Vilnius (Lituanie). Il transportait du courrier et deux conteneurs de fournitures médicales. Chaque train transporte près de 300 tonnes de courrier. Ces opérations sont rendues possibles par la coopération entre les postes chinoise, lituanienne et polonaise, d’une part, et les exploitants ferroviaires, d’autre part. Environ 2000 tonnes de courrier en provenance de la République populaire de Chine devraient être transportées par rail au cours des deux prochains mois.

Les itinéraires maritimes n’ont pas non plus été oubliés. La poste chinoise envoie actuellement du courrier international en utilisant des vedettes rapides, en coopération avec Maersk, un armateur de rang international. La poste chinoise a mené des opérations de distribution du courrier par vedette rapide vers les États-Unis d’Amérique, l’Australie, le Canada, la République de Corée et le Japon, entre autres. Grâce à cet itinéraire, 2000 tonnes de courrier ont été distribuées au moment de la rédaction du présent texte. La Thaïlande distribue également du courrier au port de Los Angeles (États-Unis d’Amérique), prévu pour arriver mi-mai. La poste danoise distribue aussi du courrier par voie maritime vers l’Islande, pays insulaire nordique coupé des services de courrier en raison des annulations de vol. De plus en plus de pays, tels que le Brésil et la Nouvelle-Zélande, songent à utiliser des itinéraires maritimes pour distribuer du courrier.

M. Bousseta estime que la créativité et la détermination dont les opérateurs postaux ont fait preuve pour assurer la circulation du courrier sont un signe de la résilience du secteur postal ainsi que de sa capacité à travailler en partenariat. «L’UPU a toujours encouragé la coopération. C’est un point positif pour l’avenir», a-t-il déclaré.

Horizons
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.