La mission de l’UPU aux Caraïbes met en exergue l’importance de l’inclusion financière

13.07.2018 - Une mission de Bishar A. Hussein et de Pascal Clivaz, respectivement Directeur général et Vice-Directeur général du Bureau international, sur l’île de Sainte-Lucie a mis en évidence l’inclusion financière comme un impératif pour la région des Caraïbes.

Au cours de cette mission de quatre jours, les deux plus hauts dirigeants de l’UPU ont fait une série de déclarations dont s’est dégagé un message fort pour les pays des Caraïbes quant à la nécessité de déployer tous les efforts possibles pour donner aux habitants un meilleur accès aux services financiers.  

Lors du discours d’ouverture de la 21e conférence annuelle de l’Union postale des Caraïbes, à Castries (Sainte-Lucie), M. Hussein a déclaré que «la poste est le moyen qui nous permet d’offrir des services de communication accessibles, stimuler le développement socioéconomique et promouvoir l’inclusion sociale et financière au profit des populations et des entreprises partout dans le monde».

Seuls 69% de la population mondiale adulte ont accès aux services financiers; dans la région des Caraïbes, ce chiffre est encore plus bas (51%). En outre, d’importantes disparités existent entre les hommes et les femmes dans les pays de la région, et notamment lorsqu’on compare les zones urbaines et les campagnes.

Le secteur postal est bien placé pour aider les autorités gouvernementales dans la région des Caraïbes à changer cette situation. Dans le monde, 91% des postes offrent au moins un service financier et au moins 1,5 milliard de personnes ont accès aux services financiers via la poste. Bon nombre de ces personnes ont de faibles revenus. 

«De nouvelles sources de recettes sont l’essence même de cette stratégie et sont vitales pour le succès durable des opérateurs postaux et pour que l’UPU puisse rester à l'avant-garde du mouvement», a déclaré M. Clivaz lors de son discours à Sainte-Lucie, dans le cadre du colloque sur les services financiers postaux tenu le 10 juillet. 

Quant à la manière dont le secteur postal est perçu, il a indiqué aux participants que la poste est considérée à tort comme une relique du passé, et non pas comme un moteur pour l’avenir. «Trop longtemps les postes se sont attardées sur des aspects négatifs, sans saisir les nombreuses occasions liées aux aspects positifs. Elles ont des réseaux, une logistique et des liens avec les autorités gouvernementales pour s’assurer de la réussite de leur travail», a-t-il indiqué.

M. Clivaz a ajouté que, dans une situation où 85% des particuliers sont exclus des services bancaires dans certains pays et où les banques manifestent peu d’intérêt pour des populations rurales à faibles revenus, les postes peuvent augmenter leurs recettes en développant des services financiers modernes. Il a expliqué que l’UPU contribue à cela via son système financier international, utilisé actuellement par 77 pays.

Lors de la mission à Sainte-Lucie, du 9 au 12 juillet, une rencontre a eu lieu avec Allen Chastanet, le Premier ministre du pays, le 11 juillet.

Services financiers
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.