L’UPU lance un regard en arrière pour aller de l’avant

15.01.2019 - L’année dernière, l’Union postale universelle (UPU) a continué à se restructurer pour s'adapter au XXIe siècle et réaffirmer son rôle pivot en tant que porte-parole mondial du réseau postal international. Voici les points à retenir.

Dans un esprit de coopération

En signant avec le Gouvernement marocain un accord décisif pour la facilitation du commerce ou encore un protocole daccord précurseur avec l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) pour contribuer à endiguer la vague du trafic des opiacés, l’UPU a renforcé ses partenariats stratégiques en 2018.

L’UPU et le Maroc ont signé l’accord susmentionné en avril et mettront en œuvre le programme pilote au cours des deux prochaines années. Grâce à cet accord, l’UPU pourra tester et améliorer le projet avant d’étendre le programme à d’autres pays de manière globale.

Lors de la séance plénière du Conseil d’exploitation postale (CEP) d’avril, un accord été conclu avec l’OICS sur les opioïdes mortels. L’OICS et l’UPU sont convenus, entre autres, de promouvoir l’assistance technique et d’échanger des informations sur les tendances et les schémas de transmission de drogues ainsi que sur les alertes concernant les substances en question. Ce nouvel accord intervient dans le contexte d’une augmentation vertigineuse, notamment aux États-Unis d’Amérique, du nombre de décès par overdose dus à de puissantes substances apparentées au fentanyl et qui peuvent être 50 fois plus dangereuses que l’héroïne.

Pour promouvoir la coopération en matière de transport international des envois postaux, l’UPU a signé en janvier avec l’Organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires (OTIF) un accord formalisant les relations entre les deux organisations. 

Bishar A. Hussein, Directeur général de l’UPU, et Getahun Mekuria, Ministre éthiopien de l’innovation et des technologies, ont signé en Éthiopie un accord de coopération pour mettre en place une plate-forme de commerce électronique pour l’Afrique de l’Est dans le cadre de l’initiative Ecom@Africa de l’UPU. L’UPU fournit à l'Éthiopie des conseils d’experts sur la conception et la mise en œuvre du projet. 

Pour linclusion et contre lexclusion!

L’inclusion financière est un autre domaine important où l’UPU a contribué à faire avancer les choses en 2018. En mars, les experts de l’organisation en matière d’inclusion financière et de commerce électro­nique ont pris part au Sommet mondial sur la société de linformation. Près de deux milliards de per­sonnes dans le monde n’ont toujours pas accès aux services financiers. Résultat: les petites entreprises et des millions de personnes, dont beaucoup de femmes surtout en zones rurales, sont pénalisées par cette exclusion financière. Avec un réseau de plus de 670 000 établissements desservant même les régions les plus reculées, la poste est le partenaire idéal pour étendre l’inclusion financière.

En décembre, lors de la Semaine africaine du commerce électronique de la CNUCED à Nairobi, l’UPU a une fois de plus montré son engagement en faveur de la réduction de l’exclusion financière. Dans un dis­cours, M. Hussein a annoncé que l’UPU lancerait en 2019 des projets de services financiers numériques touchant jusqu'à 800 000 personnes, dans le cadre de son mécanisme pour l’assistance technique à l’inclusion financière.

Diplomatie et engagement mondial

Rallier des chefs d’État ou encore convaincre des gouvernements quant à la capacité des opérateurs postaux de contribuer au développement économique national, tels sont les aspects cruciaux du travail accompli par les hauts responsables de l’UPU. En 2018, M. Hussein a beaucoup voyagé pour porter le message de l’UPU selon lequel les postes ont un rôle vital à jouer en matière de commerce électronique et de numérisation.

En juin, il s’est rendu aux Fidji et a rencontré M. Aiyaz Sayed-Khaiyum, Premier ministre et procureur général par intérim, pour inviter les Fidji et d’autres pays de la région à accroître leur rôle dans le cadre de l’UPU. Il a ensuite rencontré le pasteur Obed Moses Tallis, Président du Vanuatu, à Port Vila, la capi­tale du pays. Le président Tallis en a appelé aux Pays-membres de l’UPU pour qu’ils encouragent la par­ticipation des petits États insulaires aux discussions de l’organisation et a déclaré que bon nombre de petites îles n’étaient pas en mesure de verser leurs contributions d’adhésion à l’Union.

Lors d’une mission à Sainte-Lucie en juillet, le Vice-Directeur général de l’UPU a souligné que l’inclusion financière était un impératif commercial pour la région des Caraïbes. Un peu plus tard dans le mois,
MM. Hussein et Clivaz ont rencontré le Vice-Premier ministre vietnamien Vu Duc Dam. Ce dernier a indi­qué que les autorités gouvernementales utilisent les services postaux pour fournir à la population toute une variété de services, notamment dans les régions reculées du pays. À Madagascar, le Directeur géné­ral de l’UPU s’est exprimé lors de la cinquième session extraordinaire de l’Union panafricaine des postes et a rencontré le Président Rajaonarimampianina, avec qui il a eu une riche discussion sur des questions postales et des sujets connexes.

Informer et susciter lintérêt

Des événements de haut niveau sont essentiels pour mettre en évidence les activités mondiales de l’UPU et promouvoir les partenariats et la coopération entre les opérateurs postaux, mais aussi plus lar­gement avec les Nations Unies. L’un des événements phares de l’UPU, à savoir le Forum mondial des CEO, a été organisé avec la poste turque à Istanbul en mai. Ce forum a réuni les Présidents-Directeurs généraux des postes du monde entier pour débattre des nouvelles stratégies et tendances ainsi que des évolutions dans le secteur postal.

Lors de la première séance du forum, M. Hussein, en parlant du réseau postal international, a dit: «Nous adoptons et nous nous ouvrons.» La vraie question, a poursuivi M. Hussein, est de savoir «avec quelle rapidité nous pouvons adopter de nouvelles technologies et comment nous pouvons améliorer le com­merce électronique». Des thèmes semblables ont également fait l’objet de débats lors du deuxième Congrès extraordinaire, tenu à Addis-Abeba en septembre. «C’est la première fois qu’un Congrès de l’UPU se tient sur le continent africain. Nous sommes heureux qu’il ait lieu en Éthiopie, berceau de l’humanité, pays de riches cultures et de gens aimables», a déclaré le Directeur général de l’UPU lors de la cérémonie d’ouverture.

Des ministres chargés du secteur postal, des chefs d’autorités de régulation, des dirigeants d’institutions intergouvernementales et d’autres hauts représentants d’organisations se sont également réunis pour débattre des tendances du secteur postal, dans le cadre de la Conférence ministérielle stratégique tenue pendant le deuxième Congrès extraordinaire.

À la fin de ce Congrès, les pays se sont mis d’accord sur des améliorations visant à renforcer l’efficacité, le rôle et la pertinence de l’UPU. Dans son discours lors de la cérémonie de clôture du deuxième Congrès extraordinaire, M. Clivaz a déclaré: «Il y a quelques années, nous avons inscrit dans la vision de l’UPU, rappelez-vous, c’était la Stratégie postale de Nairobi, de remettre le secteur postal en tant que composante essentielle du développement économique. De nombreux acteurs se sont manifestés, ont pris des positions; jusqu’aux dirigeants les plus puissants de cette planète, l’UPU s’est invitée dans les agendas.»

En octobre, l’UPU a célébré la Journée mondiale de la poste avec deux événements de poids. Elle a attribué des distinctions aux pays les mieux classés selon l’indice comparatif de développement postal. La Suisse a reçu la distinction la plus élevée lors d’une cérémonie organisée au siège de l’UPU, à Berne.

L’indice intégré pour le développement postal, publié plus tôt dans l’année, est un indice comparatif qui donne un aperçu du développement postal dans le monde en s’appuyant sur un ensemble sans pareil des données de masse concernant le secteur postal collectées par l’UPU aux fins du classement de 173 pays. Il permet de comparer les performances d’après quatre critères stratégiques: fiabilité, accessibilité, pertinence et résilience.

M. Clivaz a déclaré dans un discours lors de la cérémonie: «L’indice intégré pour le développement pos­tal ou 2IDP donne une vision claire du secteur à l’ère de la numérisation et de l’essor du commerce élec­tronique. Il reflète également l’appui apporté par l’UPU aux postes dans ce nouvel environnement.» Plus tard dans la journée, l’UPU a récompensé la lauréate du concours international de compositions épisto­laires, Chara Phoka, âgée de 13 ans et dont la lettre dépeint la brutalité des conflits et du trafic de migrants. Elle a reçu une médaille d’or lors d’une cérémonie émouvante au siège de l’UPU.

En félicitant Mlle Phoka, M. Clivaz a déclaré: «Le message n’est pas seulement une lettre de notre époque, c’est aussi une leçon pour notre époque: nous ne devons pas renoncer à la grandeur de la vie humaine, nous ne devons pas renoncer à l’humanité et nous ne devons pas renoncer à l’espoir...» Le thème du concours de cette année était: «Imagine que tu es une lettre qui voyage dans le temps. Quel message souhaites-tu transmettre à tes lecteurs?».

Le jour suivant, en marge de la conférence POST-EXPO très réussie à Hambourg (Allemagne), l’UPU a tenu son Forum mondial des entreprises postales. Cette année, le forum a traité de certaines des ques­tions difficiles touchant le réseau postal international, sous le thème «Relever les défis tout en saisissant les opportunités de l'ère numérique».

L’étude de limpact des lois concernant la protection et la confidentialité des données sur les services postaux et les marchés du commerce électronique a été l’objet d’une importante conférence à Berne à la fin d’octobre. Dans son discours d’ouverture, M. Hussein a déclaré: «Comme il y a eu beaucoup de pro­blèmes et de défis dans le domaine de la protection et de la confidentialité des données, de nouvelles lois et réglementations ont été promulguées pour faire face au nouvel environnement.»

Envois de fonds et innovations postales

En juin, l’UPU a célébré la Journée internationale des envois de fonds familiaux. Le réseau postal inter­national a été fondé au niveau mondial sur le principe de l’obligation du service universel – il s’agit du concept d’un réseau de réseaux permettant de distribuer des lettres et des colis à tous les habitants de la planète. La poste fournit déjà un service public. Elle peut donc réellement exploiter son mode de fonc­tionnement existant pour ouvrir aux familles partout dans le monde l’accès aux services financiers.

S’efforçant de donner aux opérateurs postaux les moyens d’innover, le Directeur général a fait l’éloge du «modèle unique» de l’Organisation des communications d’Afrique de l’Est et a exhorté les postes à saisir les opportunités offertes par le commerce électronique. «La poste a su innover pour tirer parti des tech­nologies et mettre en place de nouveaux services. Ces nouveautés, associées à son vaste réseau phy­sique et à des années d’expérience en matière de service à la clientèle, lui ont permis de rester compéti­tive sur le marché», a estimé M. Hussein.  

ONU – Du bleu au vert

Les Nations Unies ont publié en décembre la dernière version de leur rapport sur la viabilité environne­mentale, intitulé «Du bleu au vert». Ce rapport rend publique l’empreinte écologique de l’ensemble du système des Nations Unies, avec le détail de chaque institution spécialisée, dont l’UPU. Connu aupara­vant sous le nom «Vers une Organisation des Nations Unies climatiquement neutre», ce rapport passe en revue les émissions de gaz à effet de serre, la compensation, les déchets et la gestion environnemen­tale.

Dans le cadre du groupe «ONU durable», l’UPU poursuit ses efforts en faveur de l’environnement en appliquant une approche systématique de réduction de son empreinte écologique et en prenant des mesures additionnelles telles que l’organisation de réunions par vidéo et téléconférence pour éviter des déplacements en avion ou encore la participation à l’initiative Green Champion des Nations Unies.

Horizons
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.