Les Pays-membres de l'UPU s’entendent à l’unanimité sur les taux de rémunération postale

26.09.2019 - Les Pays-membres participant aujourd'hui au troisième Congrès extraordinaire de l'Union postale universelle sont parvenus à un accord sur les taux de rémunération internationaux.

(Photo: Sophia Bennett)

«L'UPU est aussi forte qu'elle l'a toujours été», a déclaré Bishar A. Hussein, Secrétaire général du Congrès, lors de la conférence de presse qui a suivi la session. «Aujourd'hui est un moment historique, car nous avons évité la sortie possible d'un de nos Pays-membres et, bien sûr, de nombreux autres Pays-membres déçus.»

Cette décision, qui a eu lieu le deuxième jour de la réunion de Genève, permettra à l'UPU d'accélérer l'augmentation des taux du système permettant de rémunérer la distribution des lettres de format encombrant et des petits paquets internationaux arrivants en introduisant progressivement des taux autodéclarés à compter de 2020. Le Congrès extraordinaire a approuvé par acclamation la proposition, connue sous le nom d'«Option V».

S'exprimant lors de la conférence de presse, Peter Navarro, conseiller du Président des États-Unis d’Amérique, Directeur du Bureau du commerce et de l’industrie et Chef de la délégation américaine, a déclaré: «Aujourd'hui, une équipe de la Maison-Blanche qui a travaillé étroitement avec le Directeur général de l'Union postale universelle et une large coalition d'amis et d’alliés de l'UPU est allée au-delà de l’objectif fixé par le Président.»

Selon la solution concertée, les Pays-membres qui remplissent certains critères, notamment les volumes annuels d’envois de la poste aux lettres arrivants supérieurs à 75 000 tonnes sur la base des données de 2018, peuvent décider de déclarer eux-mêmes leurs taux à compter du 1er juillet 2020.

La décision prévoit également des seuils pour protéger les pays en développement à faible volume de l'impact de cette réforme rapide.

Siva Somasundram, Directeur des politiques, de la régulation et des marchés du Bureau international de l'UPU, a indiqué à propos de cette décision: «C'est une décision historique pour le multilatéralisme et l'Union. Le troisième Congrès extraordinaire a montré que 192 pays peuvent trouver des solutions à des questions complexes par acclamation.»

Le système des taux de rémunération postale, aussi désigné comme système de frais terminaux, garantit aux postes la compensation de leurs frais de traitement, de transport et de distribution des lettres de format encombrant et des petits paquets arrivant de l’étranger. Les Pays-membres se sont mis d'accord sur le système actuel lors du Congrès postal universel de 2016 à Istanbul.

Le 17 octobre 2018, les États-Unis d’Amérique ont annoncé leur intention de se retirer de l'UPU, à moins de trouver une solution au système des taux de rémunération.

L'un des organes directeurs de l'UPU, le Conseil d'administration, a accéléré les discussions sur les changements à apporter au système de rémunération. En juin 2019, les Pays-membres ont voté par correspondance pour la tenue d'un troisième Congrès extraordinaire afin de décider des changements proposés.

***

L’Union postale universelle est une institution spécialisée des Nations Unies dont le siège se trouve à Berne, capitale de la Suisse. Fondée en 1874, elle est l’une des plus anciennes organisations internationales et constitue le principal forum de coopération entre les acteurs du secteur postal.

Remarque: le Directeur général de l’UPU est désigné sous le nom de Secrétaire général du Congrès.

Pour suivre le Congrès en direct en vidéo, veuillez suivre le lien ci-dessous: www.upu.int/tv/home.html

Pour tout complément d’information, veuillez contacter:

David Dadge

Porte-parole, troisième Congrès extraordinaire

Union postale universelle (UPU)

Direction du Cabinet

Téléphone professionnel: (+ 41 31) 350 31 23

Mobile: (+ 41 76) 457 36 54

Adresse électronique: david.dadge@upu.int

Communiqué de presse, Congrès
 

Comments

Comments (1)

  1. Dirk at 19.01.2016
    Test comment.

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.